Ecoblogie

Syndication de blogs sur l'écologie, l'environnement, le développement durable...

mardi 9 septembre 2014

Amazonie : la tribu s’attaque à la déforestation

Peuple de la forêt, la tribu Ka’apor, environ 800 âmes, habite une réserve soi disant protégée de l’état du Maranhão, au nord ouest du Brésil. Constatant l’inefficacité des actions du gouvernement à l’encontre des bucherons illégaux dans leur territoire, les dirigeants de la tribu ont pris le taureau par les cornes et s’attaquent directement au braconniers. Des images quelques peu violentes du photographe Lunae Parracho (Reuters) sont diffusées sur tous les quotidiens anglophones, et le message passe.

amazon-indians-strip-tie-beat-illegal-loggers (1) amazon-indians-strip-tie-beat-illegal-loggers _77388988_hi023744521

Cet article Amazonie : la tribu s’attaque à la déforestation est apparu en premier sur ecoloPop.

Wave : 20 projets de l'économie sociale et solidaire issus de l'innovation collective

L'exposition Wave – qui se tiendra à La Villette du 10 septembre au 5 octobre 2014 - met en valeur et en image 20 projets de l'économie sociale et solidaire issus de l'innovation collective et frugale / jugaad.
Logo - Wave - Exposition sur l'innovation jugaad / frugale / low tech / collective

Lire la suite

lundi 8 septembre 2014

Volvo rêve de produire une rivale de la Tesla Model S

Si l'on en croit le site anglais Autocar, Volvo aimerait beaucoup construire une rivale à la désormais célèbre Tesla Model S 100% électrique. Volvo comme tous les autres constructeurs d'ailleurs. Et comme tous les autres, ce n'est pour l'instant qu'un souhait.

Selon Volkswagen, la pile à combustible ne se vendra qu'au Japon

Vous le savez probablement, Volkswagen est en pleine bagarre pour le titre de plus gros groupe automobile mondial avec Toyota, qui détient le trophée depuis quelques années. La marque allemande n'a d'ailleurs pas sa langue dans sa poche lorsqu'il s'agit d'aborder la technologie du concurrent, en l'occurrence ici l'hydrogène. Pour Volkswagen, ça ne se vendra qu'au Japon.

Nitrates, DERU, DCE, inondations, captages… : le gouvernement veut faire payer les amendes européennes aux collectivités !

Comme vient de l'illustrer la 5ème condamnation de la France par la Cour de justice des communautés européennes pour non respect des obligations contractées au titre de la directive « nitrates » datant de 1991, l'échec accablant de la politique française de l'eau nous expose à d'inévitables poursuites et condamnations dans les années à venir. Elles se chiffreront au total en centaines de millions d'euros (que Bercy a du reste déjà provisionnés…). Le lobby de l'eau, qui s'oppose avec succès depuis des (...)

Quelle « modernisation » du droit de l'environnement ?

A rebours du « bougisme » énervé qui vaut marque de fabrique d'un gouvernement en difficulté, l'annonce par la ministre de l'Ecologie lors de sa « conférence de presse de rentrée » du 4 septembre 2014 d'une relance des travaux de « modernisation du droit de l'environnement », renvoie à moyen et à long terme ladite modernisation. Mais cet affichage entre en contradiction frontale avec une myriade d'autres mesures de « simplification » du droit de l'environnement, prises depuis un an à jet continu par voie (...)

Volkswagen e-Golf polizei : pourquoi pas... sur de courtes distances

Une voiture électrique pour la police, est-ce raisonnable ? Nous pourrions le penser à la vue de ces photos d'une e-golf aux couleurs de la Polizei allemande. Le constructeur allemand est en revanche très sérieux dans sa démarche puisqu'il présentera l'auto le 9 septembre prochain au salon international de l'équipement de police.

L'avenir de la Cadillac ELR est incertain

Alors que la seconde génération de Chevrolet Volt se profile, que va-t-il advenir de la Cadillac ELR qui reprend la Volt comme base ? Le chef ingénieur de Cadillac vient d'affirmer que l'avenir de l'ELR était plus qu'incertain, la faute à des ventes très décevantes.

Urbolienne : une éolienne urbaine sous licence libre

Le bureau d’étude Aeroseed propose une éolienne à axe horizontal adaptée à la ville. Petite particularité : ses plans sont accessibles librement. On parle d’open source hardware.
Energie - Urbolienne - éolienne urbaine du bureau d'étude Aerossed - schéma 3D - big

Lire la suite

dimanche 7 septembre 2014

Manuel Valls enterre la directive nitrates

Le Premier ministre, qui effectuait son premier déplacement agricole en Gironde le samedi 6 septembre 2014, a assuré face aux agriculteurs, selon une dépêche AFP, « oeuvrer pour une remise à plat de la réglementation à Bruxelles… ». Surprenante déclaration, et sur le fond et dans la forme, quand on se souvient comment un certain Montebourg était cloué au pilori quand il s'attaquait à Bruxelles… Le Premier ministre Manuel Valls a donc assuré vouloir oeuvrer pour une remise à plat de la réglementation (...)

Ségolène Royal enterre la Conférence environnementale

La ministre de l'Ecologie a annoncé le 4 septembre 2014, lors d'une conférence de presse l'abandon de la grand-messe annuelle inaugurée en 2012, une promesse de François Hollande à FNE lors de la campagne pour l'élection présidentielle qui avait tourné à la pantalonnade. Place aux road-shows sur la « croissance verte » et le « climat »… « Franchement, je suis capable du meilleur comme du pire, mais dans le pire c'est moi le meilleur », proclamait Coluche. Envoi qui va pouvoir figurer sur le papier à en-tête (...)

Norvège : les voitures électriques problématiques tellement elles sont populaires

Une politique qui pousse les citoyens à acquérir des véhicules électriques, ça a du bon. Mais parfois, il arrive que cela crée des problèmes pour le moins inattendus, comme c’est le cas en Norvège. Le succès des véhicules propres est tel en Norvège que le gouvernement va devoir revoir à la baisse les privilèges des […]

Lire la suite sur Norvège : les voitures électriques problématiques tellement elles sont populaires ... Note: Suivez-nous sur Facebook et Twitter | Voiture Electrique

samedi 6 septembre 2014

Coup de tonnerre dans le monde forestier

Dans un communiqué du 5 septembre 2014, le SNUPFEN Solidaires (*) annonce que la prochaine loi de finances prévoirait une forte augmentation des frais de garderie demandés par l'État aux 11 000 communes forestières. Ce qui pourrait passer pour une opération neutre pour les fonctionnaires de Bercy (réduction de l'engagement financier de l'Etat compensée par une hausse de la contribution des communes) risque de mettre à terre l'un des piliers essentiels de la gestion de la forêt publique. Avec des (...)

vendredi 5 septembre 2014

Park(ing) Day 2014: rendez-vous le 19 septembre

Park(ing) Day est un événement à vocation mondiale qui se déroule à Paris depuis 2010. L’édition 2014 aura lieu le vendredi 19 septembre prochain.

Electronique : Greenpeace publie son 19ème rapport sur les pratiques des fabricants

Les fabricants d’équipements électroniques ont toujours du mal à éco-concevoir globalement leur produits même si certains progressent sur l’élimination de certaines substances chimiques toxiques comme le PVC et les retardateurs de flamme bromés.
Greenpeace - Guide to greener electronics - Green Gadget - 19ème - 2014 - PVC / BFR free phones

Lire la suite

jeudi 4 septembre 2014

Désobéir pour l’avenir

Ce jeudi 3 septembre à 8h30 au tribunal de Colmar, a débuté le procès de 54 activistes de Greenpeace, de 18 nationalités différentes.

Ils étaient entrés le 14 mars 2011 dans la centrale de Fessenheim à 5h50 du matin, pour déployer une bannière sur le réacteur n°1 sur laquelle était écrit “Stop Risking Europe”.
Un message adressé à Angela Merkel et à François Hollande, à la veille d’un sommet européen sur le cadre de politique énergétique à horizon 2030. Fessenheim, la plus vieille centrale française, est aussi le symbole des centrales vieillissantes européennes. Frontalière avec l’Allemagne, elle met en danger des centaines de milliers de citoyens européens. François Hollande a promis de fermer cette centrale mais le projet de loi sur la transition énergétique, présenté par l’exécutif début août, ne donne aucun gage quant à la fermeture de Fessenheim, ni quant à la réduction de la part du nucléaire.

Ils sont français, allemands, italiens, suisses, espagnols, belges, autrichiens, hongrois, polonais, tchèques, slovènes, danois, norvégiens, suédois, hollandais, turcs, australiens, et israéliens.

Ils étaient là car depuis des décennies, la population européenne cohabite avec des centrales nucléaires. La plupart d’entre elles ont été installées sans consultation des habitants. Aujourd’hui, ces centrales nucléaires ont vieilli. Trop vieilli. Construites pour durer 30 ans, certaines installations ont déjà dépassé les 40 années d’exploitation. Certains pays aimeraient même prolonger leur exploitation jusqu’à 60 ans. Cette politique d’extension de vie des centrales nous fait entrer dans une nouvelle ère de risques, plus importants que jamais.

Lors de cette audience, nous avons remis près de 24 000 signatures de citoyens, recueillies sur le site Out of Age et à bord de notre navire le Beluga.

Car s’ils étaient nombreux à la centrale, ils sont plus de 23 800 à demander la fermeture de la centrale de Fessenheim et à dénoncer le risque nucléaire accru par le vieillissement des réacteurs.

(c) Greenpeace / Nicolas Chauveau
(c) Greenpeace / Nicolas Chauveau

Ils ont agi, et désobéi, pour l’avenir.

Ce n’était pas légal. Mais c’était légitime. Car il est nécessaire d’agir pour que les responsables politiques écoutent et entendent.

Le procureur a requis 3 à 4 mois de prison avec sursis pour tous les militants pour violation de domicile. Ainsi qu’une amende de 400 € à l’encontre des militants qui ont refusé le prélèvement ADN lors de leur garde à vue.

Un verdict très rapide : c’est inédit, mais le verdict a été rendu dans la journée.

Les 55 militant ont été reconnus coupables des faits de violation de domicile et condamnés à 2 mois de prison avec sursis. Ils sont relaxés concernant le chef d’accusation de dégradation. Pour trois d’entre eux, qui avaient refusé le prélèvement ADN, une amende de 300 euros par personne a été décidée par le juge. Pour les autres militants ayant refusé ce prélèvement, c’est la relaxe. En effet, la demande de prélèvement n’avait pas été effectuée en présence de l’avocat. L’ensemble des militants est condamné à verser 1000 euros solidairement à EDF pour frais juridiques.

Énergies renouvelables, efficacité énergétique : voilà la voie que la France et toute l’Europe doivent prendre. Certains pays européens ont commencé à s’engager. Mais tant que le nucléaire ou le charbon serviront si massivement à produire de l’électricité en Europe, le développement des renouvelables restera bloqué !

Le nucléaire est un verrou qui doit sauter !

Nitrates : nouvelle condamnation de la France

Les tardives gesticulations ministérielles de l'été dernier n'y auront rien fait, comme prévu la France est à nouveau condamnée pour manquements réitérés à la Directive nitrates, datant de 1991... C'est une histoire sans fin, comme le rappelle Le Monde... Avant-hier, FNE, sonnant le tocsin, n'en annonçait pas pour autant renoncer à participer aux prochaines pantalonnades de la "Conférence environnementale". Le dossier de presse de FNE Matois, le DEB nous annonce la suite, soit la condamnation à venir (...)

La Giga Factory Tesla sera construite dans le Nevada

Cela fait plusieurs mois que Tesla a annoncé ses projets de construction d'une « Giga Factory » afin de produire en masse des batteries. L'objectif est de pouvoir subvenir aux besoins attendus par les futurs modèles planifiés mais aussi d'en faire diminuer le prix. La localisation du site n'était pas encore connue, Automotive News annonce que ce sera au Nevada.

Les citoyens ont parlé : l’Arctique doit être sanctuarisé!

74 % des citoyens-nes du monde pensent que les gouvernements devraient créer une zone naturelle protégée dans l’océan Arctique, autour du pôle Nord, pour protéger les espèces terrestres et marines, et 71 % estiment que l’exploitation pétrolière, entre autres industries lourdes, devrait être interdite dans l’ensemble de l’océan Arctique.

Ce sont les résultats d’un sondage inédit réalisé à l’échelle mondiale par l’institut de recherche canadien RIWI, à la demande de Greenpeace. Il a été conduit en ligne dans 30 pays, sur tous les continents et en 22 langues, auprès d’échantillons représentatifs de la population en termes d’âge et de sexe (près de 31 000 personnes en tout).

En France, 79 % des répondants sont en faveur de la création d’une zone protégée, et 83 % sont favorables à l’interdiction des activités extractives dangereuses !

Cette opinion doit être prise en compte.

Ce sondage vient renforcer la mobilisation des 5 millions de défenseurs de l’Arctique ! Greenpeace continue de porter leurs voix.

Aujourd’hui des activistes du monde entier vont, plus que jamais, porter ce message “haut et fort” : ils escaladent des sommets dans leurs pays respectifs pour réclamer la création d’un sanctuaire en Arctique.

Qu’attendent les gouvernements pour agir ?

Trois personnes sondées sur quatre demandent la protection du pôle Nord. Ces chiffres sont sans équivoque. Malheureusement, les gouvernements ne sont pas à la hauteur de leurs responsabilités.

Plus tôt cette semaine, le Conseil de l’Arctique (forum intergouvernemental censé favoriser la coopération des pays riverains de l’Arctique) a organisé la première réunion du Conseil économique de l’Arctique, dont l’objectif est d’assurer une supervision des entreprises cherchant à étendre leurs activités dans la région.

À peine né, il est déjà critiqué pour faire la part trop belle aux industriels.

Les États riverains de l’Arctique (Canada, Groenland/Danemark, États-Unis, Russie et Norvège) ont déjà donné le feu vert à l’exploration et à l’exploitation de pétrole le long de leurs côtes et dans leurs eaux nordiques. Ils souhaitent en outre étendre leur souveraineté économique sur les ressources potentielles des fonds marins, rendues accessibles par le recul de la banquise. Ils ont donc tous présenté aux Nations Unies des revendications territoriales pour étendre leurs droits sur les ressources naturelles au-delà des 200 miles marins de leur zone économique exclusive (zone dans laquelle ils contrôlent l’exploitation des ressources du sous-sol).

© Sémhur / Wikimedia Commons / CC-BY-SA-3.0
© Sémhur / Wikimedia Commons / CC-BY-SA-3.0

Les priorités semblent donc établies : la protection de notre environnement, de notre climat et de l’avenir de nos enfants passe au second rang, derrière l’appétit insatiable des multinationales du pétrole, au premier rang desquelles Shell.

Il est temps de passer du cynisme au respect du mandat démocratique

La création d’une zone naturelle protégée permettrait de préserver l’une des dernières régions intactes de la planète et d’éviter une marée noire catastrophique. Les compagnies pétrolières sont déjà incapables de respecter l’environnement sur terre, comment le pourraient-elles dans les eaux glacées de l’Arctique ?

Sanctuariser l’Arctique, c’est aussi ménager le climat. Alors que le GIEC a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme sur l’irréversibilité des bouleversements climatiques, il serait irresponsable voire cynique de tirer parti de la fonte des glaces pour justement extraire encore plus de pétrole.

70616_120827

Le cœur de l’océan Arctique n’a pas encore été détruit. Mais pour combien de temps ? Les gouvernements doivent travailler de concert à la mise en place d’une zone protégée, notamment de réserves marines, pour barrer la route à l’exploitation pétrolière, gazière et minière, mais aussi à la pêche industrielle et aux activités militaires.

Le sanctuaire que nous proposons de créer se situerait dans les eaux internationales, au-delà des 200 miles nautiques de la zone économique exclusive des États côtiers et des territoires traditionnels des peuples autochtones.

L’Arctique nous appartient à tous, et avec ce sondage nous montrons une fois de plus que nous voulons le protéger. Les gouvernements doivent désormais remplir leur obligation démocratique.

Pour faire entendre notre voix, nous avons aussi établi la Déclaration internationale sur l’avenir de l’Arctique, qui a déjà été signée par plus de 800 personnalités du monde politique, universitaire ou artistique. Avec le soutien d’une large majorité de citoyen-nes à travers le globe, nous pouvons travailler ensemble pour faire avancer la marche de l’Histoire dans le bon sens.

Rejoignez le mouvement

Toutes les actualités de la campagne Save The Arctic

Petrolify : la solution miracle

C’est sous la forme d’une parodie de publicité pour les crèmes miracles que le POST CARBON INSTITUTE, ONG spécialisée dans la publication de documents et informations sur la transition énergétique, a réalisé la vidéo PETROLIFY, promotion d’une petite capsule imaginaire de pétrole concentré dont les innombrables atouts vous garantissent

« la célébration à chaque instant du précieux mode de vie que nous avons bien mérité : Petrolify vous aide à satisfaire non seulement vos besoins vitaux mais aussi tous vos désirs .. Un composé organique 100% naturel basé sur une molécule hautement raffinée : le pétrole « 

Mais attention, consultez votre médecin avant d’utiliser pétrolify aux effets secondaires potentiellement dévastateurs : pollution, marées noires, déforestation, dictatures, perte d’habitat naturel, extinction des espèces…

Cet article Petrolify : la solution miracle est apparu en premier sur ecoloPop.

- page 2 de 692 -