Ecoblogie

Syndication de blogs sur l'écologie, l'environnement, le développement durable...

vendredi 24 avril 2015

Minerais de sang : le Parlement européen baisse les bras

Face à la pression des lobbies industriels, les eurodéputés ont exclus le principe contraignant de la transparence pour l’intégralité de la chaîne d’approvisionnement des minerais des conflits.
Générique - conflict minerals - mains d'enfant tenant du minerai - (c) Shutterstock

Lire la suite

jeudi 23 avril 2015

Toyota Mirai : l'hydrogène c'est du Bullshit !

La Toyota Mirai est l'illustration du choix de Toyota d'investir dans la pile à combustible. C'est à elle que revient la charge de délivrer le message qui affirme que l'hydrogène est mieux que le 100% batteries pour les voitures électriques. La Mirai ne sera pas aidée par son physique pour s'imposer mais par contre, les communicants qui concoctent les films promotionnels seront sans aucun doute bien plus efficaces si l'on en juge par ce premier film qui nous explique sans rire que l'hydrogène, c'est du bullshit. Littéralement.

L’IRIS Viséo, la voiture électrique futuriste surélevée

En voici tout un concept futuriste ! Et qui n’est d’ailleurs plus juste un prototype puisque la police d’Evry en France vient de tester l’un de ces véhicules. L’Iris Viséo possède une cabine qui peut s’élever à 3,50 mètres au-dessus du sol, permettant ainsi au policier de surveiller la foule dans une manifestation par exemple. […]

Lire la suite sur L’IRIS Viséo, la voiture électrique futuriste surélevée ... Note: Suivez-nous sur Facebook et Twitter | Voiture Electrique

Des fenêtres isolantes pour faire rimer confort et économie d’énergie

Le principal chiffre à connaître lorsque l’on aborde le thème des fenêtres à isolation thermique renforcée, c’est le pourcentage de la déperdition de chaleur de l’habitat du à un manque d’étanchéité et de performance. Il s’élève à 25 % pour les fenêtres, on comprend ainsi mieux pourquoi les fabricants ont fait énormément évoluer leurs produits […]

Et le gazon synthétique : c’est une solution écologique ?

Pour quelles utilisations ? Pour une véranda, un patio, autour d’une piscine, comme pelouse, sur un balcon… La pose d’un gazon synthétique permet d’éviter les inconvénients d’une pelouse classique comme la tonte ou les problèmes liés au climat. On l’utilise également pour des grandes surfaces extérieures comme un terrain de football ou un terrain de tennis […]

La Norvège va réduire ses aides aux voitures électriques

Depuis l'an dernier, la Norvège est confrontée à un problème inattendu : le succès des avantages et incitations fiscales octroyés à l'acheteur d'une voiture électrique. Les ventes ont explosé, ce qui n' a pas été sans causer quelques problèmes de cohabitation dans les grandes villes et de budget pour le gouvernement. L'objectif ayant été atteint plus tôt que prévu, la Norvège devrait donc réduire drastiquement la voilure sur les incitations.

mercredi 22 avril 2015

La surprise de Tesla pour le 30 avril est une batterie

Tesla Motors avait annoncé la couleur via un tweet de son PDG Elon Musk le 30 mars dernier : il donnait rendez-vous le 30 avril pour le dévoilement d’un produit majeur, mais qui ne serait pas une voiture électrique. On sait désormais à quoi s’attendre : ce sera une batterie à usage résidentiel et une […]

Lire la suite sur La surprise de Tesla pour le 30 avril est une batterie ... Note: Suivez-nous sur Facebook et Twitter | Voiture Electrique

Le prix des voitures électriques va baisser d’ici 2018

La faible autonomie, le manque d’infrastructures de recharge, mais surtout le prix particulièrement élevé, sont des freins à l’adoption des voitures électriques. Selon une étude récente, les véhicules verts pourraient cependant être proposés moins cher que les véhicules à combustion. Le coût des batteries va baisser Si les voitures électriques sont actuellement plus chères que […]

Lire la suite sur Le prix des voitures électriques va baisser d’ici 2018 ... Note: Suivez-nous sur Facebook et Twitter | Voiture Electrique

Audi : les premiers litres de "e-diesel" sont sortis de l'usine de la marque allemande

Cela fait plus de deux ans qu'Audi nous avait annoncé le développement d'une usine produisant du biocarburant « e-diesel ». Le constructeur est parvenu à ses fins et les premiers litres de ce biogazole sont sortis de cette unité de production.

Anne Hidalgo exhorte Carlos Tavares à faire les bons choix

En visite au salon de l'automobile de Shanghai, en Chine, le patron du groupe automobile PSA Carlos Tavares s'était interrogé sur les réelles intentions de la maire de Paris Anne Hidalgo dans la mise en œuvre de sa politique de circulation dans la capitale. Une démarche à l'ambition affichée d'éradiquer de la circulation les vieux diesels polluants qualifiés de « voiture sale ». Mais pour l'homme d'industrie, il s'agit en fait d'un écran de fumée cachant mal d'une autophobie que l'on voudrait étouffer. Une position qui est venue aux oreilles de la politique qui n'a pas manqué de réagir.

Green TIC Campus : les vainqueurs !

4 projets ont été distingués parmi les 7 projets finalistes. Au programme : covoiturage, entrepreneuriat, économies d’énergie et la fin du mal logement des étudiants. Suivez le guide !
Event - Green TIC Campus - 2015 - finale - photos des lauréats - 520 pix.

Lire la suite

mardi 21 avril 2015

Carlos Ghosn exhorte le gouvernement chinois à aider les voitures électriques

Carlos Ghosn est à Shanghai en tant que patron de Nissan (Renault construit son usine actuellement) et il a profité de son passage pour demander au gouvernement chinois de mieux subventionner l'achat de voitures électriques afin de faire décoller les ventes … qui progressent pourtant fortement en ce début 2015.

Le gazon synthétique : une solution écologique ?

Pour quelles utilisations ? Pour une véranda, un patio, autour d’une piscine, comme pelouse, sur un balcon… La pose d’un gazon synthétique permet d’éviter les inconvénients d’une pelouse classique comme la tonte ou les problèmes liés au climat. On l’utilise également pour des grandes surfaces extérieures comme un terrain de football ou un terrain de tennis […]

lundi 20 avril 2015

La Nissan Leaf et la Renault Zoé vont vous donner goût à la voiture électrique

Avec 1 % des ventes totales de véhicules à travers le monde, la voiture électrique est encore loin de faire l’unanimité. La Nissan Leaf et la Renault Zoé pourraient toutefois convaincre les plus réticents, notamment grâce à leurs prix plus abordables qu’une Tesla Model S (plus de 65 000 euros) ou d’une BMW i3 (35 […]

Lire la suite sur La Nissan Leaf et la Renault Zoé vont vous donner goût à la voiture électrique ... Note: Suivez-nous sur Facebook et Twitter | Voiture Electrique

Shanghai 2015 : Changan Raeton CC Concept, la berline électrique de Chine

Au salon de Shanghai, l'électrique est également présent. Un des concepts les plus marquants remarqué par le site autoevolution se nomme Raeton CC et préfigure une version « coupé 4 places » de la berline Raeton du constructeur Chang'An. Pour animer le concept, les concepteurs ont imaginé une motorisation électrique qui pourrait faire penser à une rivale de la Tesla Model S à quelques centaines de chevaux près …

Shanghai 2015 : Volkswagen C Coupé GTE Concept, hybride et statutaire

Volkswagen dévoile au salon de Shanghai un prototype de berline spectaculaire. La C Coupé GTE montre à quoi ressembleront les trois volumes de la firme de Wolfsburg de demain. Son système hybride rechargeable offre un mode 100% électrique.

Déchets électroniques : vers un nouveau record mondial

DEEE. Selon les Nation Unies, le monde a émis 42 milliards de kilos de déchets d’équipements électriques et électroniques en 2014. Seulement 15 % seraient collectés et retraités correctement. L’augmentation continue du tonnage est directement liée aux durées de vie de plus en plus courtes.
Générique - DEEE - Déchets électroniques en vrac - Shutterstock - good one

Lire la suite

dimanche 19 avril 2015

Combien de morts encore pour nous faire entendre ? par Valérie Couture

Une lectrice d'Eaux glacées, habitant un petit village du Nord de la France, nous a adressé un témoignage qui glace le sang. Depuis plusieurs dizaines d'années les lobbies de l'eau et de l'agriculture, tout-puissants, intouchables, violent impunément la loi. Résultat, un désastre environnemental, mais surtout une hécatombe, avec des cancers foudroyants qui déciment son entourage. « Depuis des années, nous connaissions des problèmes de refoulement des eaux usées dans notre habitat, sans en comprendre la (...)

vendredi 17 avril 2015

Shanghai 2015 : le concept Chevrolet FNR montre son regard

Chevrolet dévoilera le 20 avril au salon de Shanghai un prototype électrique répondant au nom de code FNR. Avant sa présentation officielle, le constructeur américain propose une image sombre laissant apparaître l'éclairage frontal du véhicule.

EPR : le coup de grâce

La semaine dernière, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a annoncé avoir été informée par Areva d’une anomalie de la composition de l’acier dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve du réacteur EPR en construction à Flamanville.

Octobre 2013 : acheminement de la cuve vers le chantier de Flamanville
Octobre 2013 : acheminement de la cuve vers le chantier de Flamanville

Areva et EDF se sont empressés de déclarer que de nouveaux tests allaient être réalisés sur cet acier, et que les travaux du chantier se poursuivaient. Les résultats des tests devraient être connus en octobre prochain.

Cet empressement à communiquer sur l’air de dire « tout va bien, nous reconnaissons le problème et agissons en conséquence » est une tentative pour détourner l’attention de la gravité de l’anomalie détectée. Car ce problème est grave. Très grave. Et les conséquences sont probablement colossales pour la filière nucléaire française.

Quelle est la nature du problème ?

L’ASN précise que les résultats des essais ont montré « la présence d’une zone présentant une concentration importante en carbone et conduisant à des valeurs de résilience mécanique plus faibles qu’attendue ». Concrètement, cela signifie que l’acier de la cuve et du couvercle est plus fragile que ce que prévoient les normes de sûreté. En effet, la présence trop importante de carbone rend l’acier plus cassant et sujet à des ruptures.

Cette cuve a été construite par Areva dans son usine du Creusot entre 2011 et 2012. L’anomalie est un problème de métallurgie qui est survenu au moment de la fabrication de ces pièces d’acier à partir de l’acier brut fourni par la fonderie. La cuve forme une pièce d’un seul tenant et il est impossible de la « rafistoler » lorsqu’il s’agit d’une anomalie dans la composition de l’acier. La seule solution pour régler le problème consiste à changer complètement la pièce.

Pourquoi est-ce si grave ?

La cuve d’un réacteur et son couvercle constituent la pièce maîtresse d’un réacteur. En effet, c’est à l’intérieur de la cuve que se produit la puissante fission nucléaire qui va produire l’énergie ensuite utilisée pour créer l’électricité.
Cette cuve en acier est soumise à des contraintes extrêmes : elle doit résister à la forte pression générée en son sein mais surtout pouvoir résister à des variations importantes de température, provoquées par l’injection d’eau froide en cas d’incident nécessitant un refroidissement d’urgence. Si l’acier est trop fragile, les parois de la cuve pourraient rompre et le liquide hautement radioactif s’écoulerait hors de cet espace de confinement. En bref, on serait confronté à un accident nucléaire majeur.

Quelles conséquences pour le chantier de Flamanville ?

Une cuve de réacteur est une pièce colossale de 425 tonnes, en acier, de 11 mètres de haut, et dont la fabrication prend plusieurs années.

Imaginons donc que les nouveaux tests promis par EDF et Areva confirment l’anomalie de l’acier de la cuve de l’EPR de Flamanville (cette hypothèse est très probable puisque l’acier testé jusqu’à présent est le même que celui qui fera l’objet des nouveaux contrôles). L’ASN demanderait alors certainement à EDF de remplacer la cuve actuelle.

Les implications de cette décision seraient extrêmement importantes pour le chantier et son coût. En effet, le chantier a continué d’avancer autour de la cuve, installée il y a un an et demi à Flamanville. Du béton a été coulé et des tuyaux (composant le circuit primaire) très sensibles ont été soudés pour faire fonctionner le futur réacteur. Retirer la cuve impliquerait de démonter tout ce qu’il y a autour, ce qui n’a jamais été fait de toute l’histoire du nucléaire ! Ce travail de titan coûtera énormément d’argent et exigera de développer un savoir-faire qui n’a tout simplement jamais été expérimenté dans le monde.

Pour un chantier dont la facture est déjà passée de 3.4 à 8.5 milliards d’euros et qui accuse un retard de 5 ans, le coup serait certainement fatal. Sans compter que, à ce stade, le coût de fabrication d’une cuve toute neuve et le délai de fabrication n’ont même pas été pris en compte…

Quelles conséquences pour les autres EPR dans le monde, en construction ou en projet ?

Areva n’a pas construit une seule cuve selon le procédé ayant produit de telles anomalies dans l’acier… mais six. Deux d’entre elles équipent la centrale nucléaire chinoise de Taishan dont le lancement est prévu à la fin de cette année. Deux autres ont été construites en prévision de la construction hypothétique d’une centrale EPR à Hinkley Point en Grande-Bretagne. Et la dernière était prévue pour un réacteur EPR aux Etats-Unis à Calvert Cliffs (Maryland), un projet aujourd’hui enterré.

Il est probable que les cuves de la centrale de Taishan présentent le même défaut.
Quelles conséquences pour ce chantier très avancé si l’anomalie est confirmée par l’Autorité chinoise en charge de la sûreté nucléaire ? Quel montant financier Areva devra-t-elle payer pour indemniser son client chinois ? Quel surcoût pour l’éventuel chantier d’Hinkley Point s’il faut fabriquer une nouvelle cuve et jeter à la poubelle celle déjà construite ? Ces questions sont cruciales et représentent autant de nuages noirs au-dessus de la tête de la filière nucléaire française.

La France a pris l’habitude de brandir fièrement l’EPR comme un fleuron industriel à vendre au monde entier. Mais ce problème de cuve représente une publicité terrible pour l’EPR dans le monde. Il est désormais inconcevable d’imaginer que les ventes d’EPR décolleront dans le monde après cette nouvelle déconvenue.

Ce dernier rebondissement est le coup de grâce porté au réacteur EPR. Le chantier de Flamanville doit être stoppé immédiatement afin de cesser de gaspiller des fortunes d’argent public dans ce cauchemar industriel. Car le bon choix pour le modèle énergétique de demain, comme de nombreux pays l’ont compris, ce sont les énergies renouvelables. Et ce choix devra être entériné dans la loi de transition énergétique.

- page 2 de 726 -