Ecoblogie

Syndication de blogs sur l'écologie, l'environnement, le développement durable...

dimanche 26 octobre 2014

L'inspiration et les idées novatrices étaient au World Forum de Lille


Ne me dites pas que vous n'avez pas encore entendu parler du World Forum de Lille, cette manifestation qui regroupe entreprises, ONG, entrepreneurs sociaux du monde entier et qui créé des liens et permet le partage des bonnes idées actuellement en développement sur la planète ! Voici quelques[...]

Revue de presse du 26 octobre 2014 - Les femmes fer de lance de l'industrie automobile...

Il est temps de retrouver notre habituel rendez-vous avec notre revue de presse hebdomadaire.

vendredi 24 octobre 2014

Manuel Valls, l'eau et le loup

A l'occasion d'un déplacement éclair en montagne, dont les medias n'ont évidemment retenu que l'anecdote qu'il y dormirait une nuit dans un chalet d'alpage, le Premier ministre annonçait le 17 octobre, lors du congrès annuel de l'Association nationale des élus de montagne (ANEM), dont Laurent Wauquiez était élu le même jour président, qu'il acceptait sa demande de « valorisation de l'apport de la montagne dans la fourniture en eau de la nation… ». Un véritable schisme, et une bombe à retardement qui, associés (...)

Microsoft noue un partenariat avec iFixit

Le géant de Redmond pourra utiliser les outils de la star mondiale de la réparation pour accélérer le développement de son réseau de réparateurs membres du Microsoft's Registered Refurbisher Programme.
Logo - Microsoft + iFixit

Lire la suite

jeudi 23 octobre 2014

Nissan : la Leaf continue sur sa lancée, doucement

Même si sur certains marchés comme en France l'électrique progresse pour dépasser les 1 % de part de marché, le « boom » tant attendu n'est pas là. Cela n'empêche pas les constructeurs comme Nissan de s'impliquer pour ce type de véhicule avec aujourd'hui plus de 135 000 Leaf dans la nature. Cela reste peu sur toute la carrière de l'auto mais c'est toujours le meilleur chiffre qu'une électrique peut aujourd'hui proposer.

mercredi 22 octobre 2014

7 millions de bornes de recharge en France d’ici 2030 ?

Ségolène Royal ne fait pas dans la demi-mesure : elle a annoncé sur I-Tele qu’un projet d’installation de 7 millions de bornes de recharge en France d’ici 2030. Vers une ère de mobilité propre en France La ministre de l’Écologie Ségolène Royal a déclaré récemment que le gouvernement prévoit l’instauration de 7 millions de bornes […]

Lire la suite sur 7 millions de bornes de recharge en France d’ici 2030 ? ... Note: Suivez-nous sur Facebook et Twitter | Voiture Electrique

Visio.M: un concept de véhicule électrique par une université allemande

Il n’y a pas que les constructeurs, plus ou moins grands, qui s’intéressent aux véhicules électriques. Les universités se penchent aussi sur la question de la mobilité électrique sur quatre roues. Une université de Munich (Allemagne) vient ainsi de dévoiler son concept Visio.M.

Ford casse le prix de la Focus électrique aux Etats-Unis

Ford annonce aux Etats-Unis qu'il va diminuer de nouveau le prix de la Focus électrique, seulement un an et demi après son lancement outre-Atlantique. La compacte branchée va maintenant démarrer sous les 30 000 dollars, comme sa concurrente directe la Nissan Leaf.

Conditions de travail : 5 idées pour avancer

Fair IT. L’industrie électronique intègrera-t-elle enfin les standards de l’Organisation Internationale du Travail dans son code de bonne conduite ? L’ONG GoodElectronics Network propose 5 pistes aux industriels pour progresser.
Fair IT - Good Electronics asks EICC to add 5 improvments - vidéo

Lire la suite

mardi 21 octobre 2014

La GEMAPI et les wateringues du Nord et du Pas-de-Calais

Dans sa séance du 3 juin 2014, le Sénat a connu un échange singulier. Hervé Poher, sénateur (PS) du Nord-Pas-de-Calais, avait interrogé le ministre de l'Intérieur sur une nouvelle conséquence de la GEMAPI dans sa région, historiquement marquée par l'existence des wateringues ? Outre qu'en séance publique c'est l'honorable, secrétaire d'État auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, Mme Colette Neuville, qui n'y connaît (...)

Pêche au thon : du film d’animation à la réalité

Il y a deux semaines, nous lancions un film d’animation pour expliquer de manière métaphorique les problèmes que suscite l’usage des dispositifs de concentration de poissons lors de la pêche au thon. Les thons étaient remplacés par des humains et les thoniers senneurs par des vaisseaux aliens. Aujourd’hui, c’est la réalité de ce qui se passe en mer que nous vous dévoilons.


Ces images nous ont été transmises par un lanceur d’alerte travaillant pour l’industrie de la pêche thonière tropicale. On y voit des prises accessoires (requins, tortues, raies), victimes des pratiques de pêche de ces navires, espagnols et français, qui approvisionnent, entre autres, les grandes marques européennes de thon en boîte comme Petit Navire en France.
Les coordonnées GPS de ces navires sur les deux dernières années montrent qu’ils ont fait escale à Port Victoria aux Seychelles où se situe la plus grande conserverie de thon au monde, celle du groupe MW Brands, qui produit la majorité des boîtes Petit Navire.

Ce sont des heures de films, prises à bord de thoniers senneurs, qui nous ont été envoyées. Nous avons sélectionné les images les plus marquantes, en privilégiant les plus récentes.

Les prises accessoires ne sont pas de la fiction

Les plus grandes marques de thon en boîte s’approvisionnent grâce à des dispositifs de concentration de poissons.
Retrouvez le classement des 10 premières marques de thon en boîte sur le marché français

Au niveau mondial, la pêche thonière tropicale sur DCP génère 2 à 4 fois plus de prises accessoires que la même pêche sans DCP, ce qui représente environ 7% des captures totales, soit 100 000 tonnes par an, soit de quoi remplir 625 millions de boîtes de thon !
En savoir plus sur les dispositifs de concentration de poissons et la pêche au thon

Certains armements, comme les français, reconnaissent qu’il y’a un problème et sont dans une démarche de progrès : ils limitent le nombre de DCP actifs à 150 par bateaux et pratiquent également la pêche sans DCP, dite sur bancs libres. En revanche, d’autres armateurs notamment espagnols, ne limitent pas l’usage de leurs DCP, et peuvent en déployer jusqu’à plusieurs centaines par navire.

Il n’existe aucune réglementation pour en limiter l’usage. C’est pourquoi les marques de thon en boîte ont un rôle crucial à jouer, en choisissant de ne plus se fournir en thon pêché sur DCP.

Les marques Mareblu, en Italie, et John West, au Royaume-Uni, se sont engagées à ne plus s’approvisionner en thon pêché sur DCP. Elles appartiennent au même groupe que Petit Navire, MW Brands.
Il y a deux semaines nous lancions une pétition pour demander à Petit Navire de se fournir en thon pêché de manière durable, comme ses marques sœurs. Nous savons que nous ne demandons pas l’impossible. Des alternatives existent : la pêche à la canne ou encore la pêche sur bancs libres sans DCP. D’autres l’ont fait avant Petit Navire.

Aujourd’hui, vous êtes près de 35 000 à avoir écrit à Petit Navire.

Les prises accessoires dues à l’utilisation des dispositifs de concentration de poissons sont une réalité. Petit Navire est le leader du thon en boîte sur le marché français. Son engagement pour une pêche durable pourrait permettre un effet domino sur les autres acteurs du marché.

Soyez acteur du changement et demandez à Petit Navire de faire le bon choix.

Produire de l’électricité dans son ruisseau : Turbiwatt, Lorient, relance la technologie

Cours d'eau dans le bois du Nevet, Locronan - crédit photo erwan foto

Cours d’eau dans le bois du Nevet, Locronan – crédit photo erwan foto

On appele ça la microhydroélectricité, c’est la version moderne du moulin à eau  : produire de l’électricité à partir d’un cours d’eau dont le débit est régulier  représente dans de nombreuses régions du globe une opportunité de diversifier et décentraliser la production d’énergie. La technique était courante en Bretagne dans les années 50. Alors quand l’électricité n’était pas encore arrivée dans tous les villages, de nombreux moulins à farine s’étaient équipés de turbines 

Turbiwatt, Lorient, une entreprise à la pointe

Le savoir-faire développé en la matière par l’entreprise Turbiwatt, basée à Lorient, est particulièrement innovant. Née il y a quatre ans, la société a inventé et mis au point, après plus de deux années de recherches et développement, des micro-turbines hydroélectriques pour les basses chutes (1,2 à 8 m).

« Même au niveau mondial, nous n’avons identifié personne capable d’offrir de telles solutions, explique Didier Greggory, le chef d’entreprise. Car beaucoup de professionnels s’accordent à dire qu’en dessous de 8 m de chute, la performance des turbines n’est pas suffisante pour générer de la rentabilité. »

Un défi que Turbiwatt est parvenu à relever grâce à des générateurs ultra-compacts pouvant se loger à l’intérieur de la turbine. « De fait, on a aujourd’hui des turbines qui peuvent brasser de toutes petites quantités d’eau sur de très basses chutes avec des rendements comparables aux hautes chutes. »

Lauréate des trophées de l’Innovation 2014, organisés par la CCI du Morbihan, et du Trophée Crisalide 2013, piloté par Créativ, la société, qui a pu compter sur l’appui de la Région Bretagne sur le volet ressources humaines, a également bénéficié de prêts Innovations par la Banque publique d’investissement (BPI).

Source : Revue de presse de l’association « moulins du finistère« , bretagne Innovation

Cet article Produire de l’électricité dans son ruisseau : Turbiwatt, Lorient, relance la technologie est apparu en premier sur ecoloPop.

La méthanisation : une fuite en avant face aux nitrates

A l'occasion d'une réponse ministérielle à la question d'un parlementaire, la stratégie de soutien de la méthanisation élaborée par le ministère de l'Agriculture illustre bien la fuite en avant techniciste qui prétend apporter une réponse « verte » au désastre d'un usage immodérée d'intrants qui a provoqué une pollution désormais hors contrôle de la quasi-totalité des masses d'eaux, comme le rappellent les différents contentieux générés par les graves insuffisances de mise en œuvre de la Directive nitrates datant… (...)

La pollution des eaux côtières décime moules et huîtres

Plus de 80% des 600 000 tonnes de nitrates déversés chaque année sur les sols, charriés par les rivières et les fleuves se retrouvent ensuite dans les eaux côtières françaises, dont les activités mytilicoles et conchylicoles sont fortement impactées par ces apports d'intrants. Avec la mise en œuvre de la Directive Eaux marines, cet impact direct des externalités négatives du modèle agricole productiviste, jusqu'ici largement laissé dans l'ombre, devra recevoir des réponses, comme en atteste la crise ayant (...)

Nitrates : l'extension des zones vulnérables décriée dans la Creuse et le Cantal

Reflet de la mobilisation générale décrétée par la FNSEA contre l'extension du classement de milliers de nouvelles communes en zone vulnérable aux nitrates, les parlementaires des zones rurales se mobilisent pour interpeller la ministre de l'Ecologie, qui se défausse systématiquement sur le ministère de l'Agriculture… Les réponses de ce dernier décrivent par le menu la stratégie élaborée pour ruser une fois de plus avec Bruxelles en espérant échapper ce faisant à une nouvelle condamnation pour manquement à (...)

lundi 20 octobre 2014

Toyota Lexus partenaires de l'opération "Plus d'arbres plus de vie!"

Pour la quatrième année consécutive, les constructeurs japonais Toyota et Lexus sont partenaires de l'opération « Plus d'arbres, plus de vie ! ». Principe : 1 hybride achetée = 1 arbre planté.

Paris : la rive droite bientôt fermée aux automobilistes ?

Au début du mois, l'Etat a donné son accord à la capitale pour lancer des études sur l'éventuelle piétonnisation des voies sur berge, mais cette fois-ci côté rive droite. Objectif : donner la priorité aux circulations douces... et chasser

Les récents acheteurs de Tesla sont mécontents

Rien n'a filtré de la nouveauté Model S « P » chez Tesla qui a attendu le dernier moment pour annoncer la venue de ce modèle modifié. Cela a mis du coup les récents acheteurs de Model S dans l'embarras, eux qui auraient pu attendre quelques jours pour avoir un modèle bien plus performant et évolué. Malheureusement pour eux, Tesla annonce que la modification à partir d'un « ancien » modèle est impossible.

Taxis électriques à Bruxelles : Renault et Nissan font un BYD

Alors que l'Europe dispose de plusieurs constructeurs actifs sur l'électrique, comme Renault ou Nissan, les hommes politiques de Bruxelles se déplaceront bientôt en taxi électrique... chinois. Le constructeur asiatique BYD a en effet remporté l'appel d’offres, battant par la même occasion Renault-Nissan.

Stationnement parisien : vers une contravention à 36 euros en 2016 ?!!

La mairie de Paris confirme réfléchir sérieusement à une hausse du stationnement pour ses visiteurs occasionnels. De plus, le montant des contraventions devrait être doublé à partir du 1er janvier 2016.

- page 2 de 699 -